Spectacle l’émeute

Un spectacle sur le réchauffement climatique, les émeutes anti-G8 à Gênes en 2001 et la pire manière d’ébouillanter une grenouille.
Un seul-en-scène alarmiste mais bienveillant, optimiste mais angoissant, humoriste et décroissant; écrit et joué par Yvan Richardet; mis en scène par Thierry Romanens; collaboration technique: Léa Beloin.

Ce seul-en-scène de 70 minutes veut garder les pieds sur terre en ne consommant que 2’000W (un four à raclette 6 places) pour mettre en pratique l’étrange idée de décroissance. Il compare le potentiel hydro-électrique de l’Islande (30 Térawatts) et celui de l’imagination (infini). Il parle de l’échec de la COP23, de la sagesse des Islandais et de l’effondrement inéluctable de l’île de la civilisation sur l’île de Pâques.

Le comédien et la technicienne de l’Emeute s’engagent à voyager en transports publics pendant toute la durée de la production; ils renoncent à la consommation de viande et encouragent les théâtres d’accueil à se fournir chez les petits commerçants locaux. Le spectacle se soumet à une logique décroissante en économisant toutes les ressources énergétiques. La fiche technique reste follement raisonnable.

Originalité

Monologue schizophrénique, le spectacle témoigne d’une émeute intérieure, entre stupeur face à l’urgence du réchauffement climatique et recherche consensuelle d’un éco-terrorisme à la vaudoise.

Pertinence

L’écueil d’un trop-plein pédagogique est évité grâce à un humour omniprésent, une ironie permanente face à notre condition risible de minuscules locataires d’une planète qui nous survivra.

Public touché

Tout public

Promotion du spectacle en Suisse et en France. Aide à sa diffusion.

Vous pouvez soutenir ce projet par un don à ZOEIN, en indiquant la mention « émeute » sur le bulletin de versement.

Soutenez ce projet